Joint Ruban GORE® Série 500

Ce joint ruban particulièrement résistant au fluage, 100 % ePTFE, offre une étanchéité à toute épreuve pour les brides de grande dimension en acier.

Nous contacter

France

+33 1 56 95 65 65

Afrique du Sud

+27 71 467 7710

Allemagne

+49 89 4612 2215

Australie

+61 2 9473 6800

Brésil

+55 11 5502 7800

Chine

+8621 5172 8299

Corée

+82 2 393 3411

Émirats arabes unis

+971 2 5089444

Espagne

+34 93 4 80 69 00

Etats-Unis

+1 800 523 4673

Hong Kong

+852 2622 9622

Inde

+91 22 67687000

Italie

+39 045 6 20 92 50

Japon

+81 3 6746 2600

Pays-Bas

+31 13 507 47 00

Pologne

+48 22 6 45 15 37

Royaume-Uni

+44 1506 46 01 23

Scandinavie

+46 31 706 78 00

Singapour

+65 6733 2882

Infothèque

Guide de sélection produit

Joints pour les applications industrielles

Guide de sélection produit

Guide de sélection produit

Guide pour vérifier que l'application est en adéquation avec les caractéristiques des joints GORE®, et d'affiner la sélection des produits d'étanchéité pour l'application.

French

Présentation

Une bobine de joint ruban GORE Série 500 offre une solution immédiate et économique lorsque l'étanchéité est complexe et qu'elle exige fiabilité et durabilité. Ce produit innovant, avec sa résistance au fluage unique dans l’industrie, a été conçu pour optimiser la fiabilité en service pour les brides de larges diamètres, notamment celles qui subissent des cycles thermiques.

En quoi le joint ruban GORE Série 500 est-il si innovant et performant ?

Technologie brevetée qui dépasse les performances des autres joints en ePTFE

Le joint ruban GORE Série 500 est composé à 100 % de polytétrafluoroéthylène expansé (ePTFE) et réalisé selon un procédé de fabrication exclusif de Gore. Il offre une fiabilité d'étanchéité unique, notamment pour les brides en acier de grande dimension et de forme irrégulière.

Le joint ruban GORE Série 500 est composé à 100 % de polytétrafluoroéthylène expansé (ePTFE) et réalisé selon un procédé de fabrication exclusif de Gore. Il offre une fiabilité d'étanchéité unique, notamment pour les brides en acier de grande dimension et de forme irrégulière. La structure interne du joint ruban GORE Série 500 lui confère une excellente résistance à la relaxation et au fluage. Les tests prouvent que le joint ruban GORE Série 500 est presque deux fois plus résistant au fluage que d'autres marques de rubans ePTFE.

Résistance au fluage - Série 500

Le graphique de droite montre les données relatives à la résistance au fluage basées sur la norme EN13555 avec un ruban 15 mm x 3 mm, ayant la forme d'un anneau biseauté de 150 mm. Les valeurs PQR ont été obtenues avec une pression d'assise initiale de 30 MPa et à 150 ° C.

Le joint ruban GORE Série 500
Étanchéité supérieure en comparaison aux joints en une seule pièce

Forme et fonctionnalité optimales

Le joint ruban GORE Série 500 est un joint ruban haute performance "prêt à l'emploi" – conçu par Gore, l'entreprise qui a créé cette gamme de produits il y a plus de 40 ans. Il s'adapte à toutes les formes, instantanément. Il est si facile à manipuler et à installer qu'une seule personne suffit pour l’installation sur des brides de grand diamètre.

Le joint ruban GORE Série 500 est également très malléable et permet ainsi de compenser les importantes irrégularités de la bride. Le joint final est très étanche et particulièrement durable, renforçant ainsi la fiabilité et la sécurité du système tout entier.

Fabriqué à 100 % en ePTFE chimiquement inerte, le joint ruban GORE Série 500 résiste durablement aux conditions difficiles liées aux procédés de traitement chimique. Il résiste à tous les media (pH 0-14), à l'exception des métaux alcalins et du fluor élémentaire en fusion/dissous. Assez polyvalent pour une utilisation sur des systèmes de traitement à base d'alcalis, d'acides et de solvants, le joint ruban GORE Série 500 offre une solution unique pour des besoins multiples d'étanchéité.

Joint ruban GORE Série 500
Sealability Proof of the Skive Joint

Permet d'économiser du temps et de l'argent tout en évitant les complications.

Le joint ruban GORE Série 500 offre des avantages incontestables sur site et hors site.

Il réduit les délais, les frais et les difficultés liés à l’ingénierie, la spécification, à l'approvisionnement, à l'expédition, au stockage et à l'installation d'un grand joint traditionnel fabriqué sur demande.

La gamme Série 500 offre une étanchéité extrêmement fiable et permet d'installer de multiples joints de façon plus rapide, plus simple et plus économique.

Spécifications techniques

Informations techniques

Matériau 100 % PTFE (polytétrafluoroéthylène) expansé, à structure multidirectionnelle.
Ce produit est fourni avec une bande adhésive pour faciliter son installation.
Résistance chimique Résistance chimique à tous les agents de pH 0-14, exception faite des métaux alcalins fondus et du fluor élémentaire.

 

Plage d'utilisation Les pressions et les températures maximales applicables dépendent essentiellement de l’équipement et de l’installation.
  • Conditions normales : -60 °C à 230 °C; vide industriel(1) à 40 bar
  • Conditions maximales : -269 °C à 315 °C; vide à 70 bar

Pour des applications en dehors des conditions normales, Gore préconise une étude spécifique de conception et de calcul ainsi que des précautions particulières durant l’installation. Il est recommandé de resserrer les boulons après le premier cycle de température. Le resserrage ne peut être effectué qu’après le refroidissement de la bride à température ambiante. Veuillez contacter Gore si des indications supplémentaires sont requises.

Stabilité dans le temps L'ePTFE n'est pas sujet au vieillissement et peut être stocké indéfiniment. Afin de garantir une adhérence optimale, nous vous recommandons de l'utiliser dans les deux ans suivant l'achat, moyennant le respect des conditions de stockage.(2)

(1) Pression absolue de 1 mm Hg (Torr) = 133 Pa = 1,33 mbar = 0,019 psi
(2) 21 °C et 50 % d'humidité relative

Tailles disponibles

Le joint ruban GORE Série 500 est disponible en différentes combinaisons de largeur, d'épaisseur et de longueur de bobine.

Largeur*

10 mm 3/8"
15 mm 1/2"
20 mm 3/4"
25 mm 1"
30 mm 1,25"
40 mm 1,5"
50 mm 2"

* Les produits sont disponibles dans  les combinaisons d'épaisseurs en 3 mm et 6 mm.

Fabriqué en unités métriques.

Données de tests

Relaxation

  Température test Épaisseur
    3 mm 6 mm
Relaxation 23 °C 5 % 10 %
169 °C 43 % 54 %

Basé sur la norme EN 13555, ce test a été réalisé avec une rigidité d'équipement de 500 kN/mm et un effort de serrage minimal sur des bandes de 30 mm de large.

Étanchéité

  Épaisseur
  3 mm 6 mm
Effort de serrage minimal pour atteindre un taux de fuite d'azote de 0,1 mg/(s·m) 19 MPa 23 MPa

Ce test a été réalisé avec un ruban de largeur 30 mm formant un cercle de 150 mm de diamètre.

Pression d’assise maximale (RUPTURE)

  Température test Épaisseur
    3 mm 6 mm
Pression d’assise maximale ambiante 170 MPa 160 MPa

Basé sur la norme EN 13555, ce test a été réalisé avec un joint inscrit 65 mm x 85 mm.

Critères de réalisation d'un joint

EN 13555

La norme EN 13555 décrit les modes d'essai opératoires permettant de déterminer la valeur des paramètres de joints requis par la norme EN 1591-1. L'annexe G à caractère informatif fournit des conseils pour déterminer les paramètres d’étanchéité des joints réalisés sur place.

Définition des facteurs d'étanchéité

PQR Une mesure de la relaxation à une température prédéfinie. C'est le ratio entre la pression d'assise résiduelle et la pression d'assise initiale. L’idéal serait une valeur de 1 pour PQR. Plus la valeur obtenue se rapproche de la valeur idéale, plus la perte de pression d’assise est faible.
Qmin(L) La pression d'assise minimale requise à température ambiante pour un taux de fuite L au montage.
QSmin(L) La pression d'assise minimale requise pour un taux de fuite L donné en service.
QSmax La pression d'assise maximale qu'il est possible d'exercer sur le joint, sans destruction et sans fluage du joint réduisant le diamètre de la tuyauterie, à des températures données. Elle dépend de la température et de l'épaisseur du joint.
EG La reprise élastique du joint après réduction de la pression d'assise. Elle est liée au module d'élasticité et dépend de la pression d'assise exercée, de l'épaisseur du joint et de la température.

 

Présentation de la méthode générale de test

PQR La relaxation est mesurée à des températures, des pressions d’assise initiales, des épaisseurs de joint et des rigidités de brides différentes. Au départ, le joint est soumis à une pression d'assise déterminée. La température est ensuite augmentée et maintenue pendant quatre heures. On mesure ensuite la pression d'assise résiduelle.
Qmin ;
QSmin
La compression et la décompression du joint s’effectuent par paliers définis à l’avance, tout en mesurant le taux de fuite en permanence. La pression interne est généralement de 40 bar (gaz utilisé : hélium).
QSmax ;
EG

La pression d'assise est augmentée de manière cyclique puis réduite à 1/3 de la pression d'assise précédente. On mesure ensuite l'épaisseur de joint. Le test est renouvelé à différentes températures.


La valeur EGest calculée à partir des réductions de pression et des variations d'épaisseur. Pour QSmax, une réduction brutale de l'épaisseur du joint indique une défaillance. Si une réduction brutale se produit, on note la valeur de la pression exercée avant la défaillance. Si aucune défaillance ne se produit, la pression d'assise maximale du banc de test sert de référence. La valeur de référence est ensuite utilisée comme pression initiale pour l'essai PQR afin de vérifier la valeur QSmax finale à pression d'assise constante.

Résultats du test

Vous trouverez ci-dessous les résultats du test par épaisseur de joint.

m & y

m & y sont des facteurs d'étanchéité utilisés pour une bride conçue selon les spécifications du code ASME relatif aux chaudières et aux cuves sous pression, section 1, chapitre VIII, annexe 2. Le test, qui consiste à mesurer le taux de fuite par rapport à une pression Y et un facteur m, est actuellement proposé comme nouvelle méthode d'essai ASTM sur les joints par le comité F03.

Définition des facteurs d'étanchéité

m, facteur de maintien, correspond à la valeur de la pression supplémentaire nécessaire au préalable pour maintenir l'effort de serrage sur le joint une fois la pression interne exercée. 

y, pression d'assise, correspond à l'effort de serrage minimal (psi) nécessaire pour l'étanchéité initiale.

  Épaisseur
  3 mm 6 mm
m 2,5 2,5
y 2 750 psi 3 330 psi

Ce test a été réalisé avec un ruban de largeur 30 mm formant un cercle de 150 mm de diamètre.

AD 2000 B7

Il n'existe aucune norme spécifique pour les facteurs d'étanchéité AD2000 B7. La version de 2015 du document "AD 2000-Merkblatt B7" fait référence à EN 13555 comme norme d'essai(1) et utilise le tableau 9 de la directive VDI 2200(2) comme méthode de conversion. À noter : la directive VDI 2200 mentionne explicitement que, compte tenu des différentes méthodes de mesure utilisées, une telle conversion des données n'est pas valable. "Only the method according to DIN EN 1591-1 and AD2000 in conjunction with DIN EN 1591-1 and FE analysis can be used for providing stability, leak tightness and TA Luft proof."(3)

Gore approuve l'utilisation du document "AD 2000-Merkblatt B7" et propose les facteurs d'étanchéité nécessaires ci-dessous.

Les relations suivantes existent(1):

k0KD ≙ Qmin · bD
k1 ≙ (QSmin / p) · bD car m ≙ (QSmin / p)(4)
k0KDϑ ≙ QSmax · bD

où,

Qmin pression d'assise minimale requise à température ambiante quand le joint vient d'être installé (selon la EN 13555)
QSmin pression d'assise minimale requise en cours de fonctionnement (selon la norme EN 13555)
QSmax pression d'assise maximale qu'il est possible d'exercer sur le joint à une température définie ϑ (selon la norme EN 13555)
bD largeur du joint
p pression interne du média
k1 paramètres du joint AD 2000 B 7 pour les conditions de fonctionnement
k0KD paramètres du joint AD 2000 B 7 pour la déformation du joint
k0K facteur d'étanchéité AD 2000 B 7 pour la déformation d'un joint en service à une température ϑ

Pour le joint ruban GORE Série 500 de 3 mm d'épaisseur utilisée avec une pression interne de 40 bar, il en résulte :

  • k1 = 2,5 · bD
  • k0KD = 22 MPa · bD
  • k0KDϑ = 120 MPa · bD température ϑ = 230°C

Dans le cas d'une application spécifique, Gore recommande d'effectuer une conversion individualisée basée sur les données de la norme EN 13555.

L'utilisation des valeurs standard données dans le tableau 1 du document "AD 2000-Merkblatt B7(5) n'est en général pas recommandée. Cependant, elles peuvent étre applicables selon la situation donnée.

Veuillez noter que les normes DIN 2690 à DIN 2692 ont été remplacées par la norme EN 1514-1 en 1997.

(1)Arbeitsgemeinschaft Druckbehälter: AD 2000-Merkblatt B 7, Berechnung von Druckbehältern, Schrauben, Seite 4, 7.1.2.4, April 2015.
(2)Veuillez noter que les normes DIN 2690 à DIN 2692 ont été remplacées par la norme EN 1514-1 en 1997.
(3)Verein Deutscher Ingenieure e. V.: VDI2290, Emission Control - Sealing constants for flange connections, page 8, June 2012
(4)Veuillez noter que le facteur m = QSmin / p a été défini par la norme DIN V 2505, qui a été remplacée par la norme EN 1591-1 dans laquelle m n'est plus utilisé
(5)Arbeitsgemeinschaft Druckbehälter: AD 2000-Merkblatt B 7, Berechnung von Druckbehältern, Schrauben, Seite 6, Tabelle 1, April 2015.

Informations relatives aux certifications et aux applications

Test TA Luft selon la norme VDI 2200 (06-2007)

Pour le test TA Luft1 le joint est installé sur une bride en acier DN40/PN40, généralement avec une pression d'assise de 30 MPa. La bride est ensuite exposée à une température définie pour un minimum de 48 heures. Après refroidissement, le taux de fuite est mesuré sur une période d'au moins 24 heures. La pression utilisée pour le test est d'1 bar d'hélium.

Pour que le joint soit conforme à la réglementation TA Luft, le taux de fuite final après 24 heures de test doit rester inférieur à 10–4 mbar*l/(s*m).

Les certificats TA Luft sont disponibles pour les épaisseurs 3 et 6 mm.

1Federal Ministry of Germany for the Environment, Nature Conservation, Building and Nuclear Safety: First General Administrative Regulation Pertaining the Federal Emission Control Act (Technical Instructions on Air Quality Control - TA Luft), Joint Ministerial Gazette, July 30, 2012.

Compatibilité avec l'oxygène

Le Federal Institute for Materials Research and Testing (BAM) vérifie la compatibilité des matériaux d'étanchéité utilisés sur les assemblages de brides avec de l’oxygène liquide et gazeux. Vous trouverez la méthode de test ainsi que les résultats détaillés dans le rapport ci-après. À noter : l'essai a été réalisé sans bande adhésive.

Fluorures et chlorures lixiviables

Ce test analyse les ions de fluorure et chlorure lixiviables solubles dans l'eau qui peuvent provoquer une corrosion de la bride. Les échantillons sont lixiviés pendant 24 heures à environ 95 °C dans de l'eau déminéralisée. Si ce test est nécessaire pour votre application, contactez Gore pour de plus amples informations.

Fiches de données de sécurité (FDS)

Les produits d'étanchéité GORE répondent à la définition d'un article. Par conséquent, ni la fiche sur la sécurité des substances (FTSS), ni la fiche de données de sécurité (FDS), ne sont nécessaires. Toutefois, nous mettons à votre disposition une fiche de sécurité produit, détaillant l'utilisation prévue et la manipulation appropriée de nos articles.

Système de management de la qualité

Le système de management de la qualité des technologies d'étanchéité Gore est certifié conformément à la norme ISO 9001.

Infothèque

POUR USAGE INDUSTRIEL UNIQUEMENT

Ne pas utiliser pour des opérations de fabrication, de traitement ou d’emballage des produits suivants : nourriture, médicaments, cosmétiques, dispositifs médicaux.